Habiller un escalier, peinture ou carrelage

Habiller un escalier permet de mieux le protéger ou de lui donner une nouvelle apparence plus esthétique et de préférence une fois la pose d’escalier effectuée. Pour ce faire, différentes solutions sont possibles telles que la peinture ou le carrelage.

 

Bien choisir le carrelage de son escalier

Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation, un escalier revêtu d’un carrelage peut devenir très esthétique. De plus, cela rendra l’escalier plus facile d’entretien. Selon les préférences, on peut recouvrir de carrelage seulement les marches de l’escalier ou en même temps les contremarches.

Dans tous les cas, il faut bien faire le choix du carrelage car tous ne conviennent pas pour un escalier. En effet, le carrelage d’un escalier doit idéalement avoir une finition antidérapante, pour éviter que les personnes qui l’empruntent ne glissent facilement. Mais aussi, il doit être bien solide et résistant aux différents passages ou aux éventuels chocs d’objets qui tombent.

Par ailleurs, carreler un escalier exige un travail minutieux, notamment pour les coupes des carreaux. Il faut alors avoir l’habitude du bricolage et de la manipulation des outils. Sinon, l’intervention d’un professionnel peut être d’une grande aide. Dans ce cas, le mieux, c’est de comparer plusieurs devis, les prix pouvant varier d’un professionnel à un autre.

 

Comment peindre un escalier

La peinture est une alternative au carrelage pour habiller un escalier. Cela peut en effet revenir moins cher, en plus de la facilité d’application. Quelques précautions sont toutefois à prendre, selon le matériau qui constitue l’escalier.

S’il s’agit par exemple d’un escalier en métal, une couche d’apprêt doit être appliquée avant la peinture. Pour un escalier en béton, il faut bien procéder au nettoyage et choisir une peinture spéciale pour sol.

Sinon, selon le résultat voulu, différentes techniques sont possibles pour peindre un escalier : on peut procéder à l’éponge, au chiffon ou encore à la brosse, et il y a aussi la technique de la peinture projetée. Dans tous les cas, il est conseillé de commencer par peindre la main courante et l’ensemble des balustres, avant de passer aux marches et contremarches et ce, en partant du haut. A part cela, pour un meilleur résultat, il vaut mieux procéder à des couches fines et bien tirées.